« strangely depicted » Le luth figure de la consolation

Deux miniatures de la national Portrait gallery associent le peintre Gerlach Flicke et sa palette avec le pirate Henry Strangwish et son luth, tous deux emprisonnés dans la Tour de Londres. Le chant des psaumes symbolise le pouvoir consolateur de la prière dans l’adversité.

PLAN DE L'ARTICLE

  • 1/ Le portrait de Henry Strangwish par Gerlach Flicke (1554)
  • 2/ La situation religieuse sous Marie Tudor
  • 3/ La musique consolatrice.
  • 4/ Le luth des psaumes